Le Vilain…

Je t’aurai la vieille peau
Comme un petit agneau
J’te ferai rôtir!
Mais si t’arrives à fuir…

J’te bourrais de médocs
Tu vas souffrir la vioque
Tu s’ras clouée au lit!
Si jamais tu survis…

Au pire j’peux te cramer,
Ouais, suffit d’un briquet,
De l’essence, et tu brûles!
Quoique, c’est un peu nul.

Direction l’abattoir
Je veux plus te revoir
Tu vas te faire saigner
Mais j’ai d’autres idées…

Je t’étranglerais la nuit
Ah! Fini les soucis
Tu seras toute violette
Sinon, j’te coupe la tête

Ouais. T’es foutue maman,
J’suis pas un bon enfant
Mais t’en fait pas enfin,
Je fais ça pour ton bien.

 

A.A.Anderson
I.C Home Late

En hommage à Albert Dupontel

Orchestra of Nature

Every spring a rite begins

And the soul of nature rises

To its beauty birds start to sing

Behold the orchestra of wings

 

The forest’s spirit awaken

And the river’s water sparkles

To all this nature’s children dance

Until Fall will last this romance

 

Every spring a rite begins

And the soul of nature rise

To its beauty birds start to sing

Behold the orchestra of wings

 

123456

Bevogasu |
Boukyne |
Tryandguess |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Blogalivre
| YukuBook-Le Blog
| Poèmes et textes divers...